Bordeaux : Rive Gauche, rive droite ?

Comment parler de vin sans parler de Bordeaux ? Que l’on adore ou que l’on fui, Bordeaux est un des symboles de la viticulture française, et c’est une région incontournable pour tout amateur de vin.

Aujourd’hui, nous allons faire un coup d’oeil sur cette grande région viticole, en s’intéressant aux différences qu’il y a entre les différentes sous-régions. Dire que tous les vins de Bordeaux se ressemblent n’a pas de sens, comme le fait de dire « je n’aime que les vins de Bordeaux ». Ce qui est intéressant, c’est de préciser ce que l’on apprécie, comme assemblage de cépages, mais également comme appellations.

Saint-Emilion, Haut-Médoc, Graves, Château Margaux, ce sont des noms que tout le monde connaît et que nous voyons partout. Nous allons aujourd’hui faire un point géographique et géologique de cette région viticole.

Les différentes « régions » de Bordeaux sont formées par des délimitations naturelles que sont la Gironde, la Garonne et la Dordogne. On fait alors la distinction principale entre la « Rive gauche » et la « Rive Droite » de la Gironde. Et contrairement au Bas-rhin et au Haut-Rhin, on appelle la rive gauche la rive qui est situé à l’Ouest (donc à gauche sur une carte orientée au nord) de la Gironde.

 

La rive gauche des vins Bordeaux

La rive gauche est elle-même séparée en deux (ou trois selon les envies), du Nord au Sud, on a le Médoc, les Graves et la région de Sauternes. Trois noms que tout le monde a déjà vu, entendu et sans doute goûté.

Le Médoc

Sol graveleux dans le Médoc

Terroir

Le Médoc bénéficie évidemment d’un climat océanique, donc d’hivers doux et d’étés chauds, avec une forte humidité. Les landes de Gascogne, une vaste forêt, protège les vignes du vent de l’Océan Atlantique.

Au niveau géologique, il faut approcher la proximité des vignobles de la Gironde et de la Garonne, ainsi qu’une histoire géologique très humide, dans le sens où l’océan rentrait d’avantage dans les terres. Cela donne un mélange de plusieurs types de sols, composés de sables, graviers et d’argile.
Ce mélange donne les graves, ou sols graveleux, qui est le sol typique des Grands Crus classés du Haut-Médoc. On peut encore indiquer la présence de quartz et de sols argilo-calcaires dans certains endroits.

Cépages

Les vins de Bordeaux sont issus de l’assemblage de plusieurs cépages. Au Médoc, on retrouvera principalement le cabernet-sauvignon (plus de 50%) et le merlot (40%), avec un peu de Cabernet-Franc. En immense majorité, le Médoc sera du rouge.

Principales appellations

Voici désormais une liste non-exhaustive des principales appellations que l’on va retrouvé dans cette région du Médoc.

  • Médoc
  • Haut-Médoc (situé au sud du Médoc)
  • Saint-Esthèphe
  • Pauillac
  • Moulis-en-Médoc
  • Saint-Julien
  • Margaux
  • Listrac-Médoc

 

Les Graves

Terroir

Comme on l’a vu plus haut, la région de Graves tire son nom de la composition de ses sols.

Il s’agit du même climat que pour le Médoc, vu qu’il est également protégé par la forêt des Landes.

Les vignobles de Graves se situent néanmoins plus au Sud que ceux du Médoc, au Sud de Bordeaux pour la région de Pessac-Léognan, et encore plus au Sud pour la région de Graves à proprement parler. On retrouvera des sols argilo-graveleux et argile-calaires.

Cépages

Principalement le Merlot (environ 50%) et le Cabernet-Sauvignon pour les rouges ; Sémillon (70%) et Sauvignon pour les blancs.

Le Sauternes

La région de Sauternes est enclavée au sud de la région de Graves.
Il y a est produit en très grande majorité du vin blanc liquoreux, l’AOC Sauternes, fait à partir de cépages Sémillon (70%), sauvignon et d’un peu la muscadelle.

Le liquoreux est obtenu à partir de raisins botrytisés, comme pour les sélections de grains nobles en Alsace. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquez sur le lien en bas de cet article pour recevoir le Guide des Vins d’Alsace.

La Rive droite des vins de Bordeaux

La ville de Saint-Emilion, c’est joli n’est-ce pas ?

Les principales appellations

Au Nord
  • Blaye
  • Côtes de Bourg
Appelés Libournais car satellites de la ville de Libourne
  • Saint-Emilion
  • Puisseguin Saint-Emilion
  • Pomerol
  • Fronsac
  • Côtes de Castillon
  • Lussac Saint-Emilion

Ceci est une nouvelle fois une liste non-exhaustive des appellations que l’on va retrouver le plus souvent. Le but étant de se faire une idée générale de ce qui existe et du vignoble bordelais sans pour autant entrer dans les détails ici.

Terroir

Contrairement à la Rive gauche, la Rive droite est exposée au climat continental, tout en gardant les caractéristiques du climat océanique.

On peut noter la présence de sols calcaires, argilo-calcaires (notamment pour les Côtes de Bourg), argile-limoneux pour certains Saint-Emilion, et argilo-graveleux.

Cépages

Ici, on aura une très large prédominance du Merlot, avec des vins assez faciles à boire pour le Nord de la région. S’y ajouteront un peu de cabernet sauvignon, de cabernet franc, et de merlot comme par exemple en Côtes de Bourg.

Entre deux mers

Entre la Dordogne et la Garonne se trouvent également des vignes. C’est une région que l’on appelle « l’entre deux mers ».

Appellation moins connue, il s’agit pourtant du plus vaste vignoble de France !

Sa taille fait qu’il existe une multitude de micro-climats et de sols différents. Jusqu’à récemment, c’était essentiellement des vins blancs secs et moelleux qui y étaient fait, issus de l’assemblage de Sauvignon et de Sémillon. Aujourd’hui, de plus en plus de vins rouges y sont produits, en utilisant principalement le cépage Merlot.

Cet article est réalisé en partenariat avec le salon des vins et des terroirs qui se tiendra à X les 25 et 26 Novembre.

Seront représentés ces trois « régions » bordelaises, à savoir Chateau Des Peyrichons pour l’entre deux mers, le Château Tronquoy-Lalande pour la Rive Gauche, et le Château Moulin de la Gâche pour la Rive Droite.

Crédit photo : traveljunction, Antoine Bertier, tetue

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire