Archives de catégorie : "Non classés"

Dans le cadre de la box des vins naturels du mois de mars, je me suis rendu du côté de Béziers. Les deux vignerons que j’avais choisis élevaient en effet leurs vins en amphores. Enfin en amphores… c’est plutôt un abus de langage, puisqu’on parle en réalité de jarres. Ce procédé est plutôt en vogue, mais il s’agit en réalité plutôt d’un retour aux sources.  Lors du tournage de la première vidéo, Charles Mackay me dit que ses jarres de 160 litres proviennent de Terres d’Autan, une poterie qui se trouve à 1h30 de là. Son patron, Olivier Beliveau, m’est décrit comme quelqu’un de très intéressant.  L’après-midi, je me rends sur Béziers pour voir à quoi ressemble la ville (tant qu’à faire). J’en profite pour appeler Vivien Hemelsdael pour confirmer le rendez-vous du lendemain. Il me dit qu’il travaille également avec Terres d’Autan. Trop de coïncidences. J’appelle Olivier, sait-on jamais, pour…

Lire la suite

Je discutais hier avec une ancienne amie que je n’avais pas revue depuis de nombreuses années. Cette personne fait vraiment attention à ce qu’elle mange, et essaie toujours de consommer des produits de saisons, locaux et bios. Et pourtant, elle était persuadée que dans le vin… il n’y avait que du raisin.  Et après tout, c’est ce qu’on nous vend : le produit du terroir, les raisins que l’on récolte et que l’on laisse tranquillement en élevage dans des barriques pendant de longs mois (minimisant du même coup le travail du vigneron). Bien évidemment, ce n’est souvent pas aussi simple. Je vous remet ci-dessous l’image iconique et très connue des vins S.A.I.N.S, qui montre les produits autorisés en vinification :  Bien entendu, ces intrants ne sont pas mis au hasard, et viennent souvent compenser une absence à la vigne. Sans bons raisins, pas possible de faire de bons jus de…

Lire la suite

  Au supermarché, dans certains restaurants, on s’autorise souvent une bouteille bouteille de vin conventionnel le sir Une habitude que partageait l’auteur de ce blog, Adrien. Après des ballonnements quotidiens, des problèmes de peau à répétition, un palais détruit et un sens moral douteux, le jeune homme a pris la décision d’arrêter de boire du vin conventionnel pendant 14 jours. Voici les bénéfices tirés par le blogueur. JOUR 1 A 3 Dès les premiers jours, Adrien observe les effets positifs. Habitué à se réveiller plusieurs fois dans la nuit, le blogueur réussit à dormir sept heures d’affilées. Mieux, au réveil, plus de mal de tête et une meilleur digestion. Paraît-il qu’en plus la veille, les vins goûtés étaient vraiment meilleurs ! La qualité de ses soirées et de son sommeil s’améliore, la fatigue et la monotonie se fait de moins en moins ressentir. JOUR 4 A 7 Après avoir régulé…

Lire la suite

J’ai goûté pour la première fois les vins de Christophe Lindenlaub au salon des vins libérés. A l’époque, c’était son pinot noir qui m’avait énormément plu, au milieu d’excellentes découvertes. J’avais gardé son nom en tête, avec l’idée d’un jour passer à son domaine. En Fevrier, j’ai fais une vidéo sur le Grand Cru Bruderthal de Molsheim, avec trois excellents vignerons. J’étais en fait assez frustré d’être littéralement à deux kilomètres de Dorlisheim, et de ne pas passer chez Christophe dans le cadre de cette vidéo. J’ai donc voulu me rattraper quelques semaines plus tard. En passant au Domaine, j’ai goûté son Pinot Noir nature en brut de cuve, et je dois avouer que je le trouvais toujours excellent : un bon vin de copain, un vin d’une grand fraicheur à servir avec les températures montantes. Mais j’ai aussi goûté un peu par hasard son Riesling nature “A griffes acérées”,…

Lire la suite

Bonjour à tous ! Cette chronique du livre “Chateau l’Arnaque de Peter Mayle” est écrit par Delphine Keppens du blog : Des familles et des Livres ; qui m’a proposé suite à mon petit défi lecture de me faire cette revue d’un livre parlant également de vin. Les livres romancés sont effectivement une bonne manière de mettre un pied dans le monde du vin – autre que la dégustation – sans se tourner vers des choses trop techniques. Je prendrai comme exemple l’excellent Skin Contact, où on reste également dans le thème du voyage et de la découverte, qui est l’angle choisit par Delphine. 

Château l'arnaqueChâteau-l’Arnaque

Les arnaques dans le monde du vin, ça me fait forcément pensé au célèbre Rudy Kurniawan. Je vous conseille d’ailleurs le documentaire “Sour Grapes” – Raisins amers en français – , que vous trouverez sur Netflix, qui retrace les arnaques de cette personne. Cela met en perspective la spéculation autour du vin. Vendre et acheter des bouteilles à plusieurs dizaines de milliers de dollars, pour moi ça dépasse l’entendement. Surtout quand on sait que finalement ce n’était pas de la Romanée-Conti 47 à l’intérieur, mais un assemblage d’un alchimiste très doué. 

Sour grapes

Dans un registre plus actuel, et sur des bouteilles de vins beaucoup plus accessibles, on peut citer les arnaques sur les appellations à Bordeaux et en Côtes du Rhône. Dans les deux cas, ce sont des bouteilles vendues sous une appellations alors que les raisins venaient d’ailleurs. Ce qui est impressionnant une nouvelle fois, ce sont les chiffres. Pour Guillaume Ryckwaert, on parle de 26,6 MILLIONS de bouteilles vendues sous des appellations Côtes-du-Rhone ou Côte-du-Rhone-Villages alors qu’ils s’agissait de raisins de tables. L’arnaque est donc colossale, même si on ne peut pas résumer la qualité d’un vin à son appellation. 

Bref, malheureusement, le monde du vin et les arnaques, c’est assez fréquent. Et ces deux éléments semblent être tout à fait indiqué pour un roman. Je vous laisse avec l’article de Delphine 🙂 


Lire la suite

Bonjour à tous ! On m’a envoyé il y a quelques temps un lien vers une application pour smartphone lié au monde du vin. Ce n’est pas le nombre de celles-ci qui manquent, mais ici s’ajoute une sonde.

Une sonde ? Oui, on doit la plonger dans son verre de vin pour avoir les caractéristiques de ce dernier. Acidité, taux de sucrosité, teneur en tanins… bref, le vin n’aurait plus de secrets pour vous.

 

application de vin

Ce que je reproche à cette application, c’est qu’elle retire tout le côté intéressant au monde du vin, à savoir le côté plaisir et découverte. Certes, elle est censée répondre au sentiment de malaise que l’on a tous pu connaître devant le rayon vin de supermarché.

A savoir qu’on a 300 bouteilles, qu’on n’en connaît aucune et qu’on ne sait pas laquelle choisir. Néanmoins cette application et appareil valent une centaine d’euros. Je pense que celui qui serait suffisamment passionné pour investir cette somme dans un gadget n’est pas forcément celui qui achète son vin au supermarché, ou qui se retrouve bloqué devant cet exercice.

J’ai fais une vidéo il y a quelques temps sur le sujet, que vous retrouverez ici, mais j’ai quand même d’autres petites choses à rajouter que permettent l’écrit, donc vous trouverez l’article plus bas.

Lire la suite

Bonjour à tous ! Vous retrouverez-ci dessous un podcast audio de l’entretien avec Nathan Muller, vigneron en bio à Traenheim – au Domaine Charles Muller et Fils – , que vous avez pu rencontrer dans cette vidéo sur le Grand Cru Altenberg de Bergbieten Avec Nathan Muller, nous allons parler : De son domaine, le Domaine Charles Muller & Fils à Traenheim De l’agriculture biologique Des vins natures, l’évolution, le pragmatisme De l’ouverture d’esprit D’un peut-être futur Premier Cru d’Alsace, le Steinacker de Traenheim, qui donne des vins à l’opposé de l’Altenberg de Bergbieten. Du vin rouge en Alsace De l’utilisation d’animaux dans les vignes, et notamment des moutons Du bilan carbone et d’un nouveau projet un peu décalé, mais qui donne vraiment envie quand on ne boit pas de bières dans les bars comme moi 🙂 Ca se passe donc en format audio ci-dessous. Je trouve une nouvelle fois…

Lire la suite

On va quitter un peu le monde des Grands Crus, et le monde des vins bio dynamiques, pour se pencher sur ce qui est une tradition importante lors de cette période de Noël : le vin chaud.

Il réchauffe lors des balades sur les marchés de Noël, il aide l’alsacien à passer la période hivernale, et il paraît que ça tue les microbes. En tout cas, je peux dire que consommé avec modération, il m’a permis de me réaclimater aux températures locales !
Et puis, c’est assez rare que j’ai envie de rajouter des trucs dans du jus de raisin fermenté.

Lire la suite

Bonjour à tous !

Vous trouverez une vidéo de présentation au pied de cet article, ou directement sur Youtube.

 

Comme le titre l’indique, je vais lancer une nouvelle série de vidéos sur ma chaîne Youtube, autour des Grands Crus alsaciens.

L’idée serait d’aller explorer dans chaque vidéo un terroir différent. Il existe 51 Grands Crus en Alsace, ce qui fait qu’il y a pas mal de choses à faire ! Je ne sais pas encore si je les ferais tous, même si l’idée me donne vraiment envie !

En terme de méthodologie, je souhaite commencer par le Nord et de descendre petit à petit la route des vins pour m’arrêter à chaque village « abritant » un Grand Cru d’Alsace. Cela me permettra de ne pas en oublier, de ne pas les hiérarchiser, et de commencer à côté de Strasbourg, par des terroirs souvent plus « méconnus » que les autres.

Je vous explique les raisons et intérêts de faire cette nouvelle série ci-dessous.

Lire la suite

Pour ceux qui ne peuvent pas voir la vidéo, ou préfèrent une version écrite, voici un article reprenant globalement ce qui est dit dans cette vidéo :

En cherchant un peu des ressources sur la biodynamie, on constate souvent que le parallèle est fait avec l’homéopathie. Je suis étonnamment plus favorable à la première qu’à la seconde, mais c’est vrai qu’il existe de nombreux points communs entre ces deux pratiques.
J’ai recensé ici ceux qui existent.

Mieux vaut prévenir que guérir

Lire la suite

10/13