Archives de catégorie : Non classés

Christophe Lindenlaub – Riesling nature “A griffes acérées”

J’ai goûté pour la première fois les vins de Christophe Lindenlaub au salon des vins libérés. A l’époque, c’était son pinot noir qui m’avait énormément plu, au milieu d’excellentes découvertes. J’avais gardé son nom en tête, avec l’idée d’un jour passer à son domaine. En Fevrier, j’ai fais une vidéo sur le Grand Cru Bruderthal de Molsheim, avec trois excellents vignerons. J’étais en fait assez frustré d’être littéralement à deux kilomètres de Dorlisheim, et de ne pas passer chez Christophe dans le cadre de cette vidéo. J’ai donc voulu me rattraper quelques semaines plus tard.

En passant au Domaine, j’ai goûté son Pinot Noir nature en brut de cuve, et je dois avouer que je le trouvais toujours excellent : un bon vin de copain, un vin d’une grand fraicheur à servir avec les températures montantes. Mais j’ai aussi goûté un peu par hasard son Riesling nature “A griffes acérées”, en 2016. Et là, je me suis dit que je voulais absolument découvrir le parcours de cette bouteille, parce-qu’il m’a vraiment parlé, encore plus que le Pinot Noir.

Vous retrouverez donc ci-dessous le parcours du Riesling nature “à griffes acérées”, ainsi que la présentation de Christophe Lindenlaub. Je remercie ce dernier qui a vraiment pris le temps d’expliquer de façon très pédagogique des concepts comme le palissage et le rolofaca. Le Riesling est à retrouver pour 15 chanceux si vous commandez avant le 15 Juin sur Jusdelavigne.fr

Dans les vignes de Christophe Lindenlaub

La vidéo a été tournée fin Mai 2018, on est donc en pleine floraison, et c’est magnifique ! Il y a beaucoup de végétation variée entre les rangs, et Christophe nous explique dans la vidéo ci-dessous les travaux de cette période, le terroir de son Riesling nature, et quelques concepts clefs de la vinification en bio et en biodynamie (comme la 500).

Dans la cave de Christophe Lindenlaub

On est dans une cave très différente de celle de Romain Zordan, avec une approche différente également. Mais c’est cela qui est très intéressant, et c’est cela qui fait que la “patte du vigneron” se retrouve en plus de celle du terroir. Ici, point de barrique, mais la précision des cuves inox. On reste dans une vinification nature, donc sans intrants ni sulfites ajoutés.

Dans le caveau de dégustation de Christophe Lindenlaub

On se retrouve dans cette dernière vidéo de la série dans le caveau de dégustation de Christophe Lindenlaub, où on va parler de la bouteille de Riesling nature “à griffes acérées”, mais aussi un peu des autres bouteilles. Car en plus d’un Riesling, Christophe fait un excellent Gewurtzraminer de macération, du Sylvaner, du Muscat et le fameux Pinot Noir.


Une nouvelle fois merci de son accueil.

La bouteille est encore disponible pendant 48H sur Jusdelavigne.fr 

A bientôt ! 141

 

 

 

« Château-l’Arnaque » de Peter Mayle (par Delphine Keppens)

Bonjour à tous ! Cette chronique du livre “Chateau l’Arnaque de Peter Mayle” est écrit par Delphine Keppens du blog : Des familles et des Livres ; qui m’a proposé suite à mon petit défi lecture de me faire cette revue d’un livre parlant également de vin. Les livres romancés sont effectivement une bonne manière de mettre un pied dans le monde du vin – autre que la dégustation – sans se tourner vers des choses trop techniques. Je prendrai comme exemple l’excellent Skin Contact, où on reste également dans le thème du voyage et de la découverte, qui est l’angle choisit par Delphine. 

Château l'arnaqueChâteau-l’Arnaque

Les arnaques dans le monde du vin, ça me fait forcément pensé au célèbre Rudy Kurniawan. Je vous conseille d’ailleurs le documentaire “Sour Grapes” – Raisins amers en français – , que vous trouverez sur Netflix, qui retrace les arnaques de cette personne. Cela met en perspective la spéculation autour du vin. Vendre et acheter des bouteilles à plusieurs dizaines de milliers de dollars, pour moi ça dépasse l’entendement. Surtout quand on sait que finalement ce n’était pas de la Romanée-Conti 47 à l’intérieur, mais un assemblage d’un alchimiste très doué. 

Sour grapes

Dans un registre plus actuel, et sur des bouteilles de vins beaucoup plus accessibles, on peut citer les arnaques sur les appellations à Bordeaux et en Côtes du Rhône. Dans les deux cas, ce sont des bouteilles vendues sous une appellations alors que les raisins venaient d’ailleurs. Ce qui est impressionnant une nouvelle fois, ce sont les chiffres. Pour Guillaume Ryckwaert, on parle de 26,6 MILLIONS de bouteilles vendues sous des appellations Côtes-du-Rhone ou Côte-du-Rhone-Villages alors qu’ils s’agissait de raisins de tables. L’arnaque est donc colossale, même si on ne peut pas résumer la qualité d’un vin à son appellation. 

Bref, malheureusement, le monde du vin et les arnaques, c’est assez fréquent. Et ces deux éléments semblent être tout à fait indiqué pour un roman. Je vous laisse avec l’article de Delphine 🙂 


Continuer la lecture

Gogo gadget au vin

Bonjour à tous ! On m’a envoyé il y a quelques temps un lien vers une application pour smartphone lié au monde du vin. Ce n’est pas le nombre de celles-ci qui manquent, mais ici s’ajoute une sonde.

Une sonde ? Oui, on doit la plonger dans son verre de vin pour avoir les caractéristiques de ce dernier. Acidité, taux de sucrosité, teneur en tanins… bref, le vin n’aurait plus de secrets pour vous.

 

application de vin

Ce que je reproche à cette application, c’est qu’elle retire tout le côté intéressant au monde du vin, à savoir le côté plaisir et découverte. Certes, elle est censée répondre au sentiment de malaise que l’on a tous pu connaître devant le rayon vin de supermarché.

A savoir qu’on a 300 bouteilles, qu’on n’en connaît aucune et qu’on ne sait pas laquelle choisir. Néanmoins cette application et appareil valent une centaine d’euros. Je pense que celui qui serait suffisamment passionné pour investir cette somme dans un gadget n’est pas forcément celui qui achète son vin au supermarché, ou qui se retrouve bloqué devant cet exercice.

J’ai fais une vidéo il y a quelques temps sur le sujet, que vous retrouverez ici, mais j’ai quand même d’autres petites choses à rajouter que permettent l’écrit, donc vous trouverez l’article plus bas.

Continuer la lecture

Nathan Muller, vigneron à Traenheim (audio)

Bonjour à tous ! Vous retrouverez-ci dessous un podcast audio de l’entretien avec Nathan Muller, vigneron en bio à Traenheim – au Domaine Charles Muller et Fils – , que vous avez pu rencontrer dans cette vidéo sur le Grand Cru Altenberg de Bergbieten

Avec Nathan Muller, nous allons parler :

  • De son domaine, le Domaine Charles Muller & Fils à Traenheim
  • De l’agriculture biologique
  • Des vins natures, l’évolution, le pragmatisme
  • De l’ouverture d’esprit
  • D’un peut-être futur Premier Cru d’Alsace, le Steinacker de Traenheim, qui donne des vins à l’opposé de l’Altenberg de Bergbieten.
  • Du vin rouge en Alsace
  • De l’utilisation d’animaux dans les vignes, et notamment des moutons
  • Du bilan carbone et d’un nouveau projet un peu décalé, mais qui donne vraiment envie quand on ne boit pas de bières dans les bars comme moi 🙂

Ca se passe donc en format audio ci-dessous. Je trouve une nouvelle fois que ce format s’adapte très bien à des entretiens puisqu’il nous permet d’écouter directement le vigneron parler de son terroir et de son métier.

Mais pour un format dépassant les 10 minutes, je trouve cela plus pertinent que les vidéos, car cela nous permet de ne pas avoir les yeux rivés sur un écran pour profiter de ce contenu.

Si ce format vous plait ou qu’au contraire vous auriez préféré une retranscription écrite ou une vidéo (j’ai les images donc c’est possible), n’hésitez pas à me le dire en commentaires !

Pour écouter l'entretien audio : 

Renseignez votre adresse e-mail pour accéder au podcast audio et recevoir directement et gratuitement les prochains entretiens avec des vignerons.

envelope
envelope

Recette du Vin Chaud d’Alsace (vidéo)

On va quitter un peu le monde des Grands Crus, et le monde des vins bio dynamiques, pour se pencher sur ce qui est une tradition importante lors de cette période de Noël : le vin chaud.

Il réchauffe lors des balades sur les marchés de Noël, il aide l’alsacien à passer la période hivernale, et il paraît que ça tue les microbes. En tout cas, je peux dire que consommé avec modération, il m’a permis de me réaclimater aux températures locales !
Et puis, c’est assez rare que j’ai envie de rajouter des trucs dans du jus de raisin fermenté.

Continuer la lecture

Nouvelle série de vidéos : les Grands Crus d’Alsace

Bonjour à tous !

Vous trouverez une vidéo de présentation au pied de cet article, ou directement sur Youtube.

 

Comme le titre l’indique, je vais lancer une nouvelle série de vidéos sur ma chaîne Youtube, autour des Grands Crus alsaciens.

L’idée serait d’aller explorer dans chaque vidéo un terroir différent. Il existe 51 Grands Crus en Alsace, ce qui fait qu’il y a pas mal de choses à faire ! Je ne sais pas encore si je les ferais tous, même si l’idée me donne vraiment envie !

En terme de méthodologie, je souhaite commencer par le Nord et de descendre petit à petit la route des vins pour m’arrêter à chaque village « abritant » un Grand Cru d’Alsace. Cela me permettra de ne pas en oublier, de ne pas les hiérarchiser, et de commencer à côté de Strasbourg, par des terroirs souvent plus « méconnus » que les autres.

Je vous explique les raisons et intérêts de faire cette nouvelle série ci-dessous.

Continuer la lecture

La biodynamie est-elle au vin ce que l’homéopathie est à l’Homme ?

Pour ceux qui ne peuvent pas voir la vidéo, ou préfèrent une version écrite, voici un article reprenant globalement ce qui est dit dans cette vidéo :

En cherchant un peu des ressources sur la biodynamie, on constate souvent que le parallèle est fait avec l’homéopathie. Je suis étonnamment plus favorable à la première qu’à la seconde, mais c’est vrai qu’il existe de nombreux points communs entre ces deux pratiques.
J’ai recensé ici ceux qui existent.

Mieux vaut prévenir que guérir

Continuer la lecture

Vas ésch dés : le Terroir expliqué en 6 points

Bonjour à tous !

S’il y a bien un mot qu’on nous ressort à toutes les sauces et dont la définition est approximative, c’est bien celui-là : le terroir. C’est un mot que tous les vignerons et les commerçants mettent en avant, sans que le consommateur sache réellement ce qui se cache derrière.

On image que cela a un rapport avec la terre, que cela donne le bon goût de la nature. Et si c’est approximatif, c’est à peu près cela.

Aujourd’hui nous allons essayer de nous rapprocher de la définition du mot terroir (au sens viticole bien entendu), puisque les définitions ne sont pas les mêmes non-plus selon les personnes qui en parlent. C’est comme le mot « naturel », qui peut faire polémique également dans le monde du vin.

Continuer la lecture

DSA #2 : L’Aérospatial, le vin, et le défi d’Autodisciple

Cet article est la suite sur les « Différentes sources d’apprentissage »

Vous connaissez Elon Musk ?

Mais si, vous le connaissez forcément, c’est le créateur de PayPal, SpaceX et Tesla. Qu’est-ce que ça peut bien avoir avec le vin ? Rassurez-vous, il n’a à priori pas d’intention de racheter la Romanée-Conti, ni quelque-autre domaine. Mais pourquoi parler de lui dans un blog sur le vin, a-t-il créé un gadget révolutionnaire ? Non. Est-il un oenophile convaincu ? A vrai dire, je n’en sais rien.

Continuer la lecture

Le raisin

 

Raisins

Ne sont-ils pas magnifiques ? 🙂

Pour commencer par le commencement, voici le raisin. Le vin est avant tout un jus de raisin fermenté, avec l’ajout souvent de sulfites et parfois d’autres éléments non recommendables.

Pour comprendre le processus de fabrication du vin, il est indispensable de dissocier les différents éléments qui composent la grappe de raisin. L’occasion pour moi d’exposer mes talents de dessinateurs – hum hum – (avec un peu d’imagination, on peut deviner l’intérieur d’un grain de raisin ci-dessous)

L’occasion de lancer un petit Top 4 des éléments qui composent la baie !

1. La peau

La peau ou pellicule donne la couleur au vin. Comme on le verra dans un prochain article, c’est au contact de cette peau que le jus de raisin prendra sa couleur dans le cas des vins rouges. Elle contient également des tanins et des matières aromatiques.
Entre 5 et 10% de la masse du raisin.

2. Les pépins

Non facultatifs, ce sont eux qui renferment l’essentiel des tanins.

3. La pulpe

La pulpe contient pour l’essentiel de l’eau, des sucres (qui se transformera en alcool) et des acides. Ce n’est pas elle qui donnera la couleur au vin, mais elle en constituera le jus.

4. la pruine

Il s’agit d’une fine pellicule blanche qui entoure la pellicule de la baie. C’est elle qui contient les levures qui naturellement vont intervenir dans le processus de la fermentation.

 

Une remarque, une précision à ajouter ou une imprécision de ma part ? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour transmettre ce savoir !