Foire aux vins de Colmar 2017

Bonjour à tous !

Cela fait une semaine que je vois circuler sur Facebook des posts sur la Foire aux vins de Colmar. Que ce soit des invitations alléchantes de la Confrérie Saint-Etienne, des conférences, des posts d’autres blogueurs, ça a l’air pas mal. En plus, ce sont les 70 ans de cette foire aux vins, et je me suis dit que ça devait être un évènement incontournable de ma région !

Bon, pour un peu plus d’infos, ça fait moins d’un an que je suis revenu en Alsace après des années d’expatriation en France de l’intérieur. Donc la Foire aux vins, bah … je ne l’avais jamais fait. Et en suivant les commentaires et autres invitations sur les réseaux sociaux, je me suis dit que ça allait être génial. Donc j’ai voulu éviter les foules du week-end, pour me retrouver entre passionnés … en semaine … en début d’après-midi. Bon, on ne va pas se mentir, c’était une erreur de ma part.
J’y suis allé un peu à l’arrache, ayant eu des programmes pour le week-end, mais ne savant pas trop ce que j’allais trouver. J’ai regardé la liste des vignerons, et je vois « Schueller », certifié Bio. Ayant goûté un excellent Pinot Blanc de chez Schueller quelques semaines auparavant, je me jette dans ma voiture, et … direction Colmar !

 

L’arrivée

Première chose qui frappe : c’est énorme (en terme de taille) ! Dès l’entrée dans la ville, on voit que des routes sont bloquées, qu’il y a énormément d’entrées, de parkings, et que ça a l’air de s’étaler sur une bonne distance. Je me gare, paie mon billet, cherche l’entrée, et rentre dans le premier pavillon.
Il y a une animation avec des enfants qui font à manger, qui apprennent à reconnaître les légumes, diffusés sur grand écran. Soit, il faut bien les occuper c’est pas mal. Je recherche un plan parce-que ça a l’air immense. Et je regarde la liste des « viticulteurs ». Et je n’en vois qu’une dizaine…

« Quoi ? 10 viticulteurs dans une Foire aux vins, où les pavillons sont nommés d’après les cépages alsaciens ? »

Oui bon, vous avez là une partie de ma déception.

On peut clairement le voir sur cette photo. C’est sans doute accentué par le fait que j’y sois venu en début d’après-midi, mais … c’est une Foire, ça ne ressemble pas à une Foire aux vins. Si on veut acheter un canapé, un lit, un lave-vaisselle, un poêle à bois où que sais-je encore, c’est cool. Mais je m’attendais vraiment à ce que le vin soit mis à l’honneur, où que les viticulteurs soient regroupés.
Sur la photo, on peut voir au fond à droite le stand « Schueller », qui est quasiment le seul vigneron chez qui je me suis arrêté.

Damien Schueller

Schueller … Damien ? Oui, en fin de compte, il ne s’agit pas du vigneron qui avait fait son magnifique Pinot Blanc nature que j’avais goûté il y a plusieurs semaines. Il y a plusieurs vignerons qui s’appellent Schueller (ah ces alsaciens), et deux dans le même village, vertommi.
Bon finalement, après quelques discussions avec quelqu’un qui tenait le stand de très sympa, je suis quand même plutôt content de l’avoir trouvé.

Alors, c’est Edmond Schueller, le fils, qui a repris le domaine. Ce dernier est cultivé en bio, sans désherbant ni pesticides, depuis 2007 (et a la certification depuis 2012). Edmond Schueller serait un passionné et très doué (arrivé premier du CFPPA de Rouffach, et va commencer à donner des cours là-bas). Un perfectionniste, qui passerait son temps à parler de vins, et à vouloir de bonnes choses pour ses vignes. Le portrait m’a convaincu, et je pense aller le voir prochainement.

Concernant les vins, j’ai goûté quand même le Pinot Blanc, qui était très sur le fruit, j’avais presque l’impression d’avoir du Muscat. Sympa, mais pas autant que celui de l’autre Schuller à mon goût (après ce n’est pas le but, et une comparaison n’a pas de sens ici).
J’ai goûté également un Pinot Noir 2015 sans soufre « Les Cocottes » qui était un peu plus intéressant, sur des côtés herbacés et boisés à mon goût. Enfin, on m’a proposé de goûté le Pinot Noir rosé « Les cocottes » également. On y ressent tous les arômes du Pinot Noir mais en plus gouleyant et léger. Il était servit un peu trop frais donc je n’en ai pas ressenti une complexité suffisante, à voir avec une autre température.

Et de toute façon, à voir directement sur place aussi. C’est quand même plus sympa. Je pense que le but premier d’une Foire est de récupérer quelques adresses.

Autres vignerons

Honnêtement, j’ai fait le tour très rapidement sur le reste. Et ce, pour trois raisons :

  • Les stands sont affreusement vides, ce qui est un peu intimidant.
  • Il n’y avait que des saisonniers à ces stands, des jeunes très sympas mais qui ne pourront pas parler des vins ni du domaine.
  • Il n’y avait de crachoir dans aucun stand ! Même si je goûte de très petites quantités, cela peut quand même aller vite, et je ne suis pas venu pour « me mettre une mine ».

Ce que j’ai quand même goûté était sympa mais n’avait aucun charme. Je n’ai pas fait tous les stands, mais n’était inspiré par aucun pour les raisons citées ci-dessus.

Le dernier stand

Bon, au moment de me rediriger par la sortie, je trouve un immense stand de la Foire aux vins. Il n’y a pas grand monde, mais il y a un crachoir, et pas mal de bouteilles. Je me dit donc que cela peut-être un peu plus intéressant.

En effet, c’était un peu plus intéressant. Des organisateurs de la Foire ont sélectionnés 70 vins sur 140 présentés, et ils étaient tous présents à la dégustation sur ce stand, en vente au verre ou à la bouteille. Ceux qui servaient ont été sympas et m’ont fait deux petits verres pour le prix d’un, vu que j’étais là pour goûter.
Ce qui est intéressant du coup ici, c’est de pouvoir découvrir des domaines que l’on ne connaît pas, et de comparer différents vins. A part un crémant que j’ai fait en premier, je me suis donc concentré sur les Rieslings, car j’aurai bien été incapable (mon palais et surtout mon portefeuille), de faire les 70.

On commence donc avec un Crémant de chez Dopff au moulin qui est un domaine assez connu. Une valeur sûre donc, avec de fines bulles, des arômes d’agrumes (citron) et de fleurs.
Ensuite on passe aux Rieslings donc, avec un Riesling Josmeyer 2014 « Les Pierrets » avec un nez un peu beurré, d’orge. J’ai vraiment apprécié ce vin. Ensuite un autre domaine qui m’est inconnu, c’est le Riesling du Domaine Mittnacht-Klacht de 2012, un AOC Alsace Grand Cru Schoenenbourg. Ce qui était sympa pour ce vin, c’était la présence de la capsule sur la bouteille.

Arôme plus complexes : minéral, agrumes et fleurs.
Ensuite on est passé au domaine Meyer-Fonne, avec un Riesling 2015 d’un Grand Cru que je connais mieux : le Grand Cru Kaefferkopf, situé derrière Kaysersberg. Un nez plus « classique » que le précédent – on y retrouvait clairement les traceurs du Riesling, mais en bouche, on avait un petit côté tarte au citron qui était assez sympa. Les vignes sont issus d’un terroir granitique.
Enfin, le dernier Riesling concerne des vignes issus d’un terroir calcaire, le Riesling de 2014 de Louis Sipp, un viticulteur un peu plus connu. Il s’agissait ici également d’un grand cru, le Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé. Un beau vin également, au nez un peu plus complexe que le précédent, j’ai noté agrumes, minéralisé et « bois ». C’était assez sympa finalement.

En conclusion

Selon moi, il y a peu d’intérêt à venir en semaine pour déguster. Vu les différentes programmations et vidéos des conférences et interventions, il se passe des choses très intéressantes à la Foire aux Vins. Néanmoins, en dehors de ces programmations, on est assez loin de qu’on pourrait imaginer pour une « Foire aux vins ». Le dernier stand était assez sympathique avec un large choix, mais c’est tout. Le reste, ce sont quelques viticulteurs cachés au-milieux des commerciaux vendeurs de voitures, et des vendeurs d’aspirateurs/huiles essentielles.

Je pense me concentrer à l’avenir sur les évènements des différentes Confréries, et les visites directes aux domaines. Si vous n’avez pas le temps, les Foires et autres salons généralistes peuvent être utiles. Mais en tout cas, ce ne sont pas à mon sens les plus intéressants – en dehors des évènements définis -.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

    1. Bonjour Pascal, ce serait avec plaisir !

      C’est principalement en voyant tes différentes publications que j’ai voulu y aller, et c’est pour que cela que je pense qu’il y a des évènements très intéressants aussi à l’intérieur.

      Au plaisir,

      Adrien

Laisser un commentaire