Il ne boit plus que du vin naturel pendant deux semaines, et voici le résultat

 

Au supermarché, dans certains restaurants, on s’autorise souvent une bouteille bouteille de vin conventionnel le sir Une habitude que partageait l’auteur de ce blog, Adrien. Après des ballonnements quotidiens, des problèmes de peau à répétition, un palais détruit et un sens moral douteux, le jeune homme a pris la décision d’arrêter de boire du vin conventionnel pendant 14 jours. Voici les bénéfices tirés par le blogueur.

JOUR 1 A 3

Dès les premiers jours, Adrien observe les effets positifs. Habitué à se réveiller plusieurs fois dans la nuit, le blogueur réussit à dormir sept heures d’affilées. Mieux, au réveil, plus de mal de tête et une meilleur digestion. Paraît-il qu’en plus la veille, les vins goûtés étaient vraiment meilleurs ! La qualité de ses soirées et de son sommeil s’améliore, la fatigue et la monotonie se fait de moins en moins ressentir.

JOUR 4 A 7

Après avoir régulé le cycle de son sommeil, la qualité gustative de ses vins, Adrien a la merveilleuse surprise de rencontrer des personnes formidables. Seul bémol : le jeune homme ressent une curieuse envie de manger du saucisson et du fromage pour accompagner ces beaux vins naturels, provoquée par le titillement plus vif de son palais, contrairement aux vins consommés auparavant.

JOUR 8 A 11

Pour le début de cette deuxième semaine d’expérimentation, le blogueur s’est débarrassé de ses catalogues de foires aux vins. Même la newsletter à des sites de ventes traditionnelles sont aux abonnés absents. Adrien affiche un teint (presque) sans défaut, il est magnifique.

JOUR 12 A 14

L’heure du bilan a sonné, et le résultat est sans appel. Oui, le vin naturel est meilleur en goût. Il y a une vraie démarche de la part des vignerons derrière. Adrien a perdu 15 kilos en 2 semaines, dû à la réduction des vins sucrés. Les résultats ont été suffisants pour convaincre le jeune homme que son palais, la planète, les vignerons seraient beaucoup mieux si tout le monde commençait à consommer du vin naturel.

 

Ceci est bien entendu une parodie de l’article du magazine Elle : de cet article. D’ailleurs, peut-on parler d’article quand on a 4 paragraphes de quelques mots, et des visions approximatives comme celles-ci ?

L’abus d’alcool est bien sûr dangereux pour la santé, et il doit être consommé avec modération.

Si néanmoins vous pensez à bénéficier d’une partie des réels bénéfices mis en avant dans cet article (il y en a quand même un ou deux qui se sont glissés dedans), n’hésitez pas à aller voir les découvertes que je propose ici : découvertes de vignerons et de vins naturels.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.