La Macération Carbonique (vidéo)

Pour ceux qui ne peuvent pas voir la vidéo ou désirent une version écrite, voici ce qui est plus-ou-moins une retranscription manuscrite sur le sujet de la macération carbonique.

La Macération Carbonique est en quelque-sorte une fermentation différente de ce qu’on retrouve habituellement.

En règle général, après les vendanges, les raisins sont écrasés pour en libérer le jus, c’est ce qu’on appelle le pressurage. Les levures qui sont contenus sur les peaux vont transformer les sucres présents dans ce jus en alcool et en dioxyde de carbone. C’est ce qu’on appelle la fermentation alcoolique.

Ici, on va utiliser une méthode différente, qui est sans doute la première méthode qui fut utilisée, notamment pour les premiers vins géorgiens fermentés en Qvevri. Cette méthode est majoritairement utilisée pour les vins rouges primeurs, notamment dans le beaujolais. Mais elle se répand également dans d’autres régions, surtout par des vignerons « naturels » ou en biodynamie.

Continuer la lecture

Bordeaux : Rive Gauche, rive droite ?

Comment parler de vin sans parler de Bordeaux ? Que l’on adore ou que l’on fui, Bordeaux est un des symboles de la viticulture française, et c’est une région incontournable pour tout amateur de vin.

Aujourd’hui, nous allons faire un coup d’oeil sur cette grande région viticole, en s’intéressant aux différences qu’il y a entre les différentes sous-régions. Dire que tous les vins de Bordeaux se ressemblent n’a pas de sens, comme le fait de dire « je n’aime que les vins de Bordeaux ». Ce qui est intéressant, c’est de préciser ce que l’on apprécie, comme assemblage de cépages, mais également comme appellations.

Saint-Emilion, Haut-Médoc, Graves, Château Margaux, ce sont des noms que tout le monde connaît et que nous voyons partout. Nous allons aujourd’hui faire un point géographique et géologique de cette région viticole.

Les différentes « régions » de Bordeaux sont formées par des délimitations naturelles que sont la Gironde, la Garonne et la Dordogne. On fait alors la distinction principale entre la « Rive gauche » et la « Rive Droite » de la Gironde. Et contrairement au Bas-rhin et au Haut-Rhin, on appelle la rive gauche la rive qui est situé à l’Ouest (donc à gauche sur une carte orientée au nord) de la Gironde.

Continuer la lecture

Pet’Nat, les pétillants naturels (vins snobs ?)

Quitte à continuer sur les vins effervescents, je me suis dit que ce serait intéressant de rester encore un peu en Alsace, avec des vins que l’on fait aussi avec talent : le Pet’Nat. Il n’y a bien entendu pas qu’en Alsace qu’on en fait, mais ça fait toujours plaisir de se fournir localement.

Une fois encore, pas question d’introduire une notion hiérarchique entre le Pet’Nat et d’autres vins effervescents, puisque ce sont des vins différents, à boire et partager dans des conditions différentes.

Pour être sincère, je n’ai appris l’existence de ce vin pétillant il n’y a que peu de temps. Et depuis, j’ai l’impression d’en voir fleurir partout : dans les bars, chez les cavistes, jusqu’à voir les bouteilles alsaciennes que je trouve ici au Japon sur les fils d’actualité Instagram !

Pour faire court, c’est un vin qui est naturellement pétillant, avec le moins d’intervention de l’homme possible. Cela donne des vins plus léger en bulles, en alcool, en sucres, avec des arômes de fruits, parfaits pour un apéritif.

Continuer la lecture

Le Vin Orange

Spoiler alert : ce ne sont pas des vins sponsorisés par la marque de téléphonie mobile.
Bon, maintenant que cette très bonne mauvaise blague est sortie, on peut passer aux choses sérieuses.

Cela fait quelques années qu’on en entend parler maintenant : une quatrième couleur arrive et existe pour le vin. Non non, je ne parle pas de vin bleu (pouah !?), mais bien du vin orange ; en même temps vous avez lu le titre.

« Vas esch dés que le vin orange ? » vous allez me dire. Les vins oranges sont également appelés « vins de macération », ce qui nous met déjà en partie sur la voie de sa fabrication.

 

Continuer la lecture

Vas ésch dés : le Terroir expliqué en 6 points

Bonjour à tous !

S’il y a bien un mot qu’on nous ressort à toutes les sauces et dont la définition est approximative, c’est bien celui-là : le terroir. C’est un mot que tous les vignerons et les commerçants mettent en avant, sans que le consommateur sache réellement ce qui se cache derrière.

On image que cela a un rapport avec la terre, que cela donne le bon goût de la nature. Et si c’est approximatif, c’est à peu près cela.

Aujourd’hui nous allons essayer de nous rapprocher de la définition du mot terroir (au sens viticole bien entendu), puisque les définitions ne sont pas les mêmes non-plus selon les personnes qui en parlent. C’est comme le mot « naturel », qui peut faire polémique également dans le monde du vin.

Continuer la lecture

DSA #2.5 « Leçons de Dégustation » d’Emmanuel Delmas

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vais vous parler du livre Vins, leçons de dégustation d’Emmanuel Delmas. Pour rappel, j’avais choisis ce livre afin d’avoir un point de vue différent que celui des précédents livres, à savoir celui d’un sommelier.

Evidemment, les thèmes choisit seront alors abordés avec cet oeil, mais je pense que c’est intéressant d’avoir tous les points de vues autour d’un même sujet. De plus, j’apprécie le blog de cet auteur, et je vous ai déjà à plusieurs reprises parlé du fait que j’apprécie le travail et le parlé des sommeliers.

J’ai tenté de faire une première vidéo qui parle de trois points abordés qui pour moi sont les plus importants/intéressants de ce livre. Je n’ai bien sûr pas été en détail, car le format ne s’y prête pas (j’essayerai de faire des vidéos plus courtes que mes articles hum hum…), et que pour les détails, mieux vaut lire le livre directement :

Le livre est globalement séparé en deux parties, la première concerne les leçons de dégustations et service du vin, puis la seconde présente les spécificités des différentes régions viticoles. L’article ci-dessous n’est pas une répétition de ce qui est dit dans la vidéo, mais bien quelque-chose de complémentaire et plus complet.

Continuer la lecture

VDN : Le Muscat de Beaumes-de-Venise

Bonjour à tous !

Aujourd’hui on va quitter un peu le Nord-Est de la France pour se rendre – malheureusement virtuellement – dans ce qu’on pourrait appeler le Sud. Quoi que le sud, on restera quand même dans une appellation dont on dit qu’elle est la plus septentrionale qui produit des vins doux naturels, dont la plus au Nord.

Il s’agit du village Beaumes-de-Venise dans le Vaucluse (désolé pour ceux qui penser se diriger vers l’Italie, rien à voir avec Venise). L’appellation Muscat de Beaumes-de-Venise est située entre les régions du Ventoux et des Côtes du Rhône Villages, non loin de la ville d’Orange.

On est ici bien loin des muscats secs et légèrement amers en fin de bouche des muscats alsaciens. Au contraire, on est ici dans la douceur, dans un vin très sucré aux couleurs dorées. Il s’agit d’un Vin Doux Naturel.
Les muscats de Rivesaltes et les muscats de Beaumes-de-Venise ont longtemps été des vins que j’appréciais énormément, habitué au sucre résiduel notamment présents dans les vendanges tardives d’Alsace.

Continuer la lecture

Mes premières vendanges

Salü bisamme !

Aujourd’hui, un article plus court que d’habitude, où je vais vous conter mon expérience dans le monde parfois méconnu des vendanges. Un monde méconnu par certains, alors que d’autres les font tous les ans.

2017 a été comme chacun sait une année particulière, avec le gel printanier d’avril ayant fait chuter la quantité de raisins, mais aussi des vendanges commençant beaucoup plus tôt que d’habitude.
Pour mes premières vendanges, je suis allé chez un petit vigneron qui travaille en coopérative, et qui devait ce jour là ramasser les raisins servant à faire le Crémant d’Alsace.

Le rendez-vous a été donné peu avant 8 heures, le temps de prendre un petit café et de faire la connaissance de la vingtaine de vendangeur présents. Nous étions, moi et ma femme, les seuls « bleus » en la matière, tandis que les autres venaient depuis de très nombreuses années. L’aspect un peu comique de la chose est que nous ne comprenions rien en cette fraiche matinée ce qui se disait, puisque les discussions se firent en alsacien. J’ai encore du pain sur la planche concernant cette langue !

Une grande partie des vendangeurs est monté sur une remorque tirée par un tracteur, pour nous mener dans les vignes. J’ai plutôt bien apprécié ces petites balades nous permettant d’aller d’un champ à un autre.

Continuer la lecture

DSA #2.4 : « Les ignorants » d’Etienne Davodeau

Tout simplement excellent.

Bonjour à tous, c’est Adrien !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre, ou plutôt d’une BD, Les ignorants: Récit d’une initiation croisée. Je ne suis pas particulièrement un grand amateur de BD, mais celle-ci m’a été conseillée. Et franchement, j’ai bien fait d’écouter les conseils ! C’est une vraie belle découverte !

Il s’agit donc de l’histoire d’Etienne Davodeau, auteur de bande dessinée, qui décide d’aller passer un an bénévolement chez Richard Leroy, un vigneron des Coteaux-du-Layon. Etienne n’y connaît rien en vin, et Richard n’y connaît rien en Bandes-Dessinées. Ils vont donc chacun se transmettre plus qu’un travail, une passion et un mode de vie.

Les 7 raisons de lire les « Ignorants »

Continuer la lecture

DSA #2.3 : « Le Vin, du ciel à la terre » de Nicolas Joly

Bonjour à tous !


« What ? Nicolas Joly » me direz-vous ? Oui, pour ceux qui ont suivi, ce livre ne faisait initialement pas partie de ma liste des livres à lire en une semaine. En effet, je devais lire « Pur jus : Cultivons l’avenir dans les vignes » de Justine Saint Lô et Fleur Godart, mais un petit contretemps a fait qu’il n’était plus disponible, et j’ai pris à sa place Le Vin du ciel à la terre

.Tout d’abord, parce-que Nicolas Joly est un personnage un peu « polémique » dans le milieu des adeptes des vins biodynamiques, et je voulais me faire une opinion un peu plus personnelle. Et puis cela semble être un incontournable. Je confirmerai dans cette chronique les deux points.

Ce livre est à mon sens la réunion d’un livre scientifique, un livre militant, et un livre théologique.

Continuer la lecture