Archives par mot-clé : livre

« Château-l’Arnaque » de Peter Mayle (par Delphine Keppens)

Bonjour à tous ! Cette chronique du livre “Chateau l’Arnaque de Peter Mayle” est écrit par Delphine Keppens du blog : Des familles et des Livres ; qui m’a proposé suite à mon petit défi lecture de me faire cette revue d’un livre parlant également de vin. Les livres romancés sont effectivement une bonne manière de mettre un pied dans le monde du vin – autre que la dégustation – sans se tourner vers des choses trop techniques. Je prendrai comme exemple l’excellent Skin Contact, où on reste également dans le thème du voyage et de la découverte, qui est l’angle choisit par Delphine. 

Château l'arnaqueChâteau-l’Arnaque

Les arnaques dans le monde du vin, ça me fait forcément pensé au célèbre Rudy Kurniawan. Je vous conseille d’ailleurs le documentaire “Sour Grapes” – Raisins amers en français – , que vous trouverez sur Netflix, qui retrace les arnaques de cette personne. Cela met en perspective la spéculation autour du vin. Vendre et acheter des bouteilles à plusieurs dizaines de milliers de dollars, pour moi ça dépasse l’entendement. Surtout quand on sait que finalement ce n’était pas de la Romanée-Conti 47 à l’intérieur, mais un assemblage d’un alchimiste très doué. 

Sour grapes

Dans un registre plus actuel, et sur des bouteilles de vins beaucoup plus accessibles, on peut citer les arnaques sur les appellations à Bordeaux et en Côtes du Rhône. Dans les deux cas, ce sont des bouteilles vendues sous une appellations alors que les raisins venaient d’ailleurs. Ce qui est impressionnant une nouvelle fois, ce sont les chiffres. Pour Guillaume Ryckwaert, on parle de 26,6 MILLIONS de bouteilles vendues sous des appellations Côtes-du-Rhone ou Côte-du-Rhone-Villages alors qu’ils s’agissait de raisins de tables. L’arnaque est donc colossale, même si on ne peut pas résumer la qualité d’un vin à son appellation. 

Bref, malheureusement, le monde du vin et les arnaques, c’est assez fréquent. Et ces deux éléments semblent être tout à fait indiqué pour un roman. Je vous laisse avec l’article de Delphine 🙂 


Continuer la lecture

DSA #2.4 : « Les ignorants » d’Etienne Davodeau

Tout simplement excellent.

Bonjour à tous, c’est Adrien !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre, ou plutôt d’une BD, Les ignorants: Récit d’une initiation croisée. Je ne suis pas particulièrement un grand amateur de BD, mais celle-ci m’a été conseillée. Et franchement, j’ai bien fait d’écouter les conseils ! C’est une vraie belle découverte !

Il s’agit donc de l’histoire d’Etienne Davodeau, auteur de bande dessinée, qui décide d’aller passer un an bénévolement chez Richard Leroy, un vigneron des Coteaux-du-Layon. Etienne n’y connaît rien en vin, et Richard n’y connaît rien en Bandes-Dessinées. Ils vont donc chacun se transmettre plus qu’un travail, une passion et un mode de vie.

Les 7 raisons de lire les « Ignorants »

Continuer la lecture

DSA #2.2 : « Skin Contact » d’Alice Feiring

Bonjour à tous !

Ce livre m’a été conseillé par des amateurs de vins biodynamiques et naturels. Un petit bémol néanmoins résidait dans un style annoncé redondant. Permettez moi de vous dire que c’est tout à fait le contraire !

Skin contact : voyage aux origines du vin nu

J’avais dit dans l’article présentant ce « challenge de lecture » que je ne savais pas réellement à quoi m’attendre. Et je m’attendais en effet à un reportage un peu soporifique sur les origines des vins, et l’élevage en amphore (présente sur la couverture du livre).

Voici donc ma chronique argumentant l’inverse. Le titre en français complet est « Skin Contact. Voyage aux origines du vin nu ».

Continuer la lecture

DSA #2.1 : « Le Vin c’est pas sorcier » d’Ophélie Neiman

Bonjour à tous !

Ceci est la chronique du premier livre du défi 7 jours 7 livres. Il s’agit du livre Le vin c’est pas sorcier – Nouvelle édition d’Ophélie Neiman.

Je vous avait dit avoir choisit ce livre pour commencer ce défi avec de bonnes bases et un rappel de plusieurs principes concernant la viticulture, la vinification et d’autres thèmes en rapport avec le vin. J’ai choisis également ce livre connaissant les qualités pédagogiques de celle qui tient le blog Miss Glouglou, et sur ce point, c’était totalement justifié.

Continuer la lecture